Barre du menu

                         

                                                                                                         

samedi 16 octobre 2021

Laurent Pépin..........ma première interview filmée !

Photo du livre

Connaissez-vous Flatland Editeur - Le Novelliste ? Spécialisée dans la publication de nouvelles, cette petite maison d’édition de Tourcoing se bat pour faire vivre le format court. Elle publie de nouveaux auteurs, mais aussi des anciens qui méritent qu’on ne les oublie pas.

Le grand mérite des petites maisons d’édition comme celles-ci, qui ne recherchent pas la lumière mais cultivent seulement la passion de la littérature, est souvent de nous dénicher des auteurs complètement méconnus, qui écrivent pourtant des pépites. C’est justement le cas de Laurent Pépin, auteur de Monstrueuse féerie et d’Angélus des ogres sortis respectivement en octobre 2020 et octobre 2021.

Monstrueuse féerie et Angélus des ogres sont des novellas (je vous parlais du goût de Flatland Editeur pour le format court !). Laurent Pépin y parle des horreurs de son passé, à travers le genre littéraire du fantastique. Il ne s’agit donc pas d’autobiographies, mais d’autofictions. Charge au lecteur de comprendre (ou non) ce qui se cache derrière les monstres et situations dignes de contes de Charles Perrault que l’on retrouve tout au long de ces deux textes. Le lecteur est tour à tour horrifié, fasciné, et pris d’une envie de rire. Car Laurent Pépin aime l’absurde et l’humour noir.

Laurent Pépin m’a fait l’honneur d’accepter une interview, une première pour moi. L’éloignement géographique nous a obligés à faire cela par webcams interposées, mais je suis plutôt satisfait du rendu. Je souhaite que cela initie d’autres interviews d’auteurs !

Cette interview est aussi bien faite pour ceux qui ont déjà lu Monstrueuse féerie et Angélus des ogres, que pour ceux qui veulent découvrir ce formidable auteur. Je vous souhaite un bon visionnage !



Lien Youtube de la vidéo : https://youtu.be/EwKhMpMK72I

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire